Return to site

Actualités #7

 

SOMMAIRE

 

  • Les déclarations de Donald Trump sur le concept de Chine unique - AG
  • Les retrouvailles de Branstad et Xi Jinping - AS
  • Chine - Gabon: un approfondissement des relations - AG

Les déclarations de Donald Trump sur le concept de Chine unique

Dimanche 11 novembre, dans un entretien sur la chaîne américaine Fox, Donald Trump a menacé de remettre en cause le principe de “Chine unique” qui administre les relations diplomatiques de cette dernière à l’international, admettant qu’il existe une seul culture chinoise régie par plusieurs systèmes politiques différents, tels qu’à Taïwan ou Hong-Kong. C’est par exemple cette politique qui a permis à Pékin de siéger à l’ONU à la place de Taipei et a conduit les Etats-Unis ainsi qu’un grand nombre de pays à rompre les relations avec l'île de Formose au profit de la Chine continentale.

Néanmoins, le prochain président des Etats-Unis, a affirmé que si la Chine ne faisait pas de concessions au niveau commercial, il pourrait très bien rompre avec ce principe, bouleversant ainsi les relations diplomatiques au niveau mondial. Il a ainsi défendu sa conversation avec la présidente taiwanaise, mais également attaqué la Chine sur la question des taux de change, des armements nucléaires ou encore des tensions en mer de Chine méridionale. Selon lui, sur toutes ces questions, la Chine porterait volontairement préjudice aux Etats-Unis.

Si la réaction de Pékin à ces différentes déclarations de Donald Trump est pour l’instant assez modérée, le gouvernement chinois semble avoir de plus en plus de mal à garder son sang froid. A la suite de l'interview de Donald Trump dimanche, le ministère des Affaires Étrangères chinoises a émis un communiqué de presse disant qu’en cas d'exécutions de ces menaces “il ne saurait plus être question de croissance saine et régulière des relations sino-américaines ni de la coopérations bilatérale dans d’importants domaines”.

Ainsi, si Donald Trump cherche visiblement à tourner les accords avec la Chine en faveur des Etats-Unis comme on a pu le voir, lorsqu’il déclarait : “Je ne sais pas pourquoi nous devons être liés à une politique d’une Chine unique, à moins que nous passions un accord avec la Chine pour obtenir d’autres choses, y compris sur le commerce “, il est très probable qu’il abuse de la patience chinoise en jouant ainsi avec le dossier taïwanais, et conduise la puissance asiatique à durcir drastiquement les relations sino-américaines.

Aurore GAVENDA

Les retrouvailles de Branstad et Xi Jinping

Le mercredi 7 décembre, Donald Trump a nommé Terry Branstad comme ambassadeur américain en Chine. A 70 ans, le gouverneur de l’Iowa prendra ainsi ses fonctions sur ce poste particulièrement exposé, notamment à cause des déclarations multiples de Donald Trump sur la Chine.

Lu Kang, le porte-parole de Pékin, a qualifié Branstad de “vieil ami” et s’est déclaré “prêts à travailler à améliorer les relations bilatérales”. Ce dernier a, en effet, déjà rencontré Xi Jinping en 1985. A l’époque, le chef d’état chinois était un simple responsable provincial en visite dans le Midwest, Etat dont Branstad était le gouverneur (de 1983 à 1999, il redevient gouverneur en 2011).

On peut souligner que Branstad a très tôt supporté Trump lors des présidentielles, son fils ayant orchestré sa campagne en Iowa.

Alice SOULA

Chine - Gabon: un approfondissement des relations

Le 6 décembre dernier, Ali Bongo le président du Gabon, se rendait en Chine dans l’objectif d’inviter les entreprises chinoises à investir dans son pays. La relation entre ces deux pays est de fait, de plus en plus forte, et la Chine et maintenant très présente dans les secteurs du bois, de la construction ou encore de l’hydroélectrique.

Ali Bongo a ainsi rencontré le premier ministre chinois, Li Keqiang, qui a mis en avant l’importance que représente la coopération entre ces deux pays pour la Chine. Selon l’agence de presse Xinhua, les deux présidents ont, à l’issue de cette visite d’Etat, convenu la mise en place d’un “partenariat global de coopération”, réaffirmant ainsi la force de leur relation.

Une série d’accords de coopération concernant différents domaines a donc été signé, comprenant par exemple, la reconstruction de l’Assemblée Nationale de Libreville par la Chine. Si ces accords sont très importants pour le développement du Gabon, ils offrent aussi à la Chine une opportunité pour augmenter son influence en Afrique.

Aurore GAVENDA

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly