Return to site

Actualités #3

SOMMAIRE

 

  • Liangjiahe : haut lieu du tourisme rouge en Chine -AG
  • La famille des oviraptorosaures s’agrandit ! - AS
  • Le CM 302 : le missile anti-navire le plus performant du monde  - VC
  • La France et la Chine créent un nouveau fonds d’investissement - AS

  • Incarcération des responsables de l'explosion du port de Tianjin - AS

Liangjiahe : haut lieu du tourisme rouge en Chine

Le village de Liangjiahe (province du Shaanxi au sud-ouest de Pékin) connaît actuellement une explosion du tourisme « rouge », expression chinoise désignant le tourisme des hauts lieux du communisme chinois. La raison de cette explosion ? La présence d’une de la grotte dans laquelle a vécu Xi Jinping durant la révolution culturelle en 1969.

A cette époque, les jeunes citadins chinois venant de familles communistes étaient expédiés à la campagne pour participer aux travaux des champs et Xi Jinping n’a pas fait exception à la règle.

Selon la presse officielle chinoise, le village accueille aujourd’hui entre 1.000 et 7.000 touristes par jour, venant rendre hommage à la jeunesse du leader chinois. Son ascension est en effet considérée comme un « conte de fée » aux yeux du peuple chinois et provoque une certaine fascination.

A la suite de cet afflux de touristes, le village profondément campagnard a subi des transformations : son revenu a triplé en trois ans et son accès coute désormais vingt yuans (2.70 euros environ) aux touristes.

Il faut également noter que ces dernières années, le « tourisme rouge » a explosé en Chine à cause de l’impulsion du gouvernement mais également en rapport à la naissance d’une certaine nostalgie de l’époque Mao.

Aurore GAVENDA

La famille des oviraptorosaures s’agrandit !

Ce jeudi 10 novembre, une nouvelle espèce de dinosaure à plumes a été découverte en Chine. D’une taille variant de celle d’une dinde à celle d’un éléphant, l’étonnant animal a été baptisé « Tongtianlong limosus ». Trouvé sur un chantier, il était couché sur le ventre, les quatre pattes écartées sur les côtés, le cou tendu et la tête relevée. Cette position explique donc son nom : « Tongtian » qui signifie « le chemin du ciel » en chinois. Ainsi, l’équipe de chercheurs de Junchang Lü (Académie chinoises des sciences géologiques) prouve l’incroyable diversité des oviraptorosaures en Asie à la fin du Crétacé (qui correspond à la disparition des dinosaures non-aviens). Cette découverte permet d’avancer des hypothèses sur le fait que certains dinosaures pouvaient peut-être voler, et ce avant les oiseaux.

Alice SOULA

Le CM 302 : le missile anti-navire le plus performant du monde

Le 10 novembre, la China Airospace Science and Industrie Corp (CASIC) a présenté une nouvelle fusée anti-navire lors de l’Airshow China à Zhuhai (préciser où c'est en Chine). Il s’agit d’un missile supersonique, capable de se déplacer à une vitesse de 2,5 matchs (environs 3 000 km/h) sur une trajectoire de 290 kilomètres.

Selon Lyu Xioge, porte-parole de la CASIC, il est vendu comme le meilleur missile sur le marché, pouvant effectuer des frappes au sol et sur des navires de guerre. Seulement deux autres missiles de ce type sont également disponibles : le P-800 Oniks russe et le BrahMos, de conception Indo-russe. Mais seul un CM 302 serait en mesure de neutraliser un destroyer de 5 000 tonnes ou un porte-avion, toujours selon Lyu. Par sa petite taille, son poids léger, sa vitesse et sa haute précision, il est une arme redoutable, difficile à intercepter. « Aujourd’hui, les progrès de la Chine dans ce domaine ont une influence majeure sur la situation dans le Pacifique et inquiètent les États-Unis, vu le nombre et la portée croissante de missiles de croisières supersoniques chinois » explique Vassili Kachine, expert militaire russe.

Si Pékin accuse toujours un certain retard dans l’innovation technologique, le CM 302 n’étant en réalité qu’une réplique de modèles russes modifiés, l’augmentation de ses capacités de frappe contribue néanmoins à maintenir la tension entre les pays asiatiques.

Vincent CALAMAND

La France et la Chine créent un nouveau fonds d’investissement

Une nouvelle étape est franchie dans les relations sino-françaises. En effet, lundi 14 novembre 2016 Jean-Marc Ayrault a annoncé la signature entre les deux pays d’un partenariat dédié au lancement d’un nouveau fonds d’investissement de 300 millions d’euros. Le cœur de ces investissements sera centré sur l’Afrique et l’Asie (sans compter la Chine évidemment) pour accompagner les entreprises franco-chinoises sur la scène internationale.

Géré par CDC International Capital et le fond de l’Etat chinois CIC, il pourrait à terme être porté à 2 milliards d’euros. « C'est un très bon exemple de ce qu'on va faire ensemble, remporter des contrats sur les marchés tiers, et cela dans tous les secteurs » a déclaré le ministre des Affaires étrangères français, évoquant également le projet de construction de deux réacteurs nucléaires EPR en Grande-Bretagne à 20 milliards d’euros.

Alice SOULA

Incarcération des responsables de l'explosion du port de Tianjin

Le 9 novembre, les tribunaux chinois ont ordonné l’incarcération de 49 personnes qui seraient impliquées dans l’explosion géante du port de Tianjin du 12 août 2015. Cette explosion a pris place dans un entrepôt chimique du nouveau district de Binhai (sud-est de la Chine), son bilan est de 173 morts (dont 99 pompiers) et près de 800 blessés. En plus du bilan humain, certaines craintes ont été soulevées, notamment à propos de la pollution de l’air à cause du cyanide dégagé dans l’air.

Les 49 personnes incarcérées comptent 24 chefs d’entreprises et membres du personnel de Rui Hai International Logistics : les propriétaires de l’usine, ainsi que 25 fonctionnaires. Ces personnes ont été condamnés à la prison pour différents motifs, d’entreposer illégalement des matériaux dangereux à de l’abus de pouvoir. Le dirigeant de Rui Hai a, lui, été condamné à mort avec sursis : soit une peine de prison à vie ainsi qu’une amende de 700 000 yuans (près de 93 500 euros).

Les officiels chinois assurent également que la zone a bien été décontaminée et rénovée pour permettre le retour des populations, tout en les rassurant sur les risques qu’ils courent. De plus, 68 entreprises de produits chimiques ont été forcées à fermer ou déménager et les restantes ont dû rectifié leurs problèmes de sécurité avant de reprendre le cours de leur production.

Un an après l’explosion, une nouvelle zone, baptisée Binhai, a été mise en place.

Alice SOULA

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly