Return to site

Actualités #12

SOMMAIRE

 

  • Pékin hausse le ton en mer de Chine - VC
  • La Chine améliore son système de visa à vie - AR

Pékin hausse le ton en mer de Chine

Lundi 6 février, le Japon s’est inquiété de la présence de trois navires gardes-côtes chinois dans ses eaux territoriales, autour des îles Senkaku (Diaoyu en chinois) au sud du pays, alors que les tensions diplomatiques dans la région sont de plus en plus élevées.

Selon le journal singapourien Strait Times, cette violation s’explique par la présence du nouveau secrétaire américain à la Défense, James Mattis, à Tokyo quelques jours plus tôt. Mattis s’était exprimé sur l’importance du lien qu’entretiennent les Etats-Unis et le Japon, rappelant que l’article 5 du traité de défense mutuelle prévoit une aide militaire de la part de Washington en cas d’attaque directe et qu’il s’appliquerait si la Chine utilisait la force pour annexer les territoires disputés en mer de Chine du Sud. En réponse, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Lu Kang a déclaré « Washington devrait cesser de faire de mauvaises remarques, d’exacerber le problème et de provoquer de l’instabilité ».

Mais ce n’est pas tout car d’après le quotidien Hongkongais South China Morning Post, Pékin semble avoir déployé son récent missile DF-16 d’une portée de 1 000 kilomètres, menaçant le Japon, Taïwan, les Philippines ainsi que certaines bases militaires américaines. Dans un autre article, le journal accuse l’insouciance de Donald Trump qui, dans son bras de fer contre la Chine, est prêt à « ignorer les vieilles alliances » tant que les Etats-Unis en tire un bénéfice.

Vincent Calamand

La Chine améliore son système de visa à vie

Alors que la position isolationniste de l’administration Trump semble être confirmée par les faits, la Chine prévoirait une amélioration de sa « carte  verte ». A destination des étrangers, cette dernière autorise son porteur à résider de manière permanente sur le territoire chinois, opérant de facto comme un visa à vie.

Cette future réforme, en augmentant les droits conférés aux porteurs de cette carte, devrait leur faciliter des opérations quotidiennes telles que l’achat de propriétés, la réservation d’hôtels ou encore l’achat de billets de trains. De manière générale, cette nouvelle version devrait faire en sorte que la carte verte soit plus facilement intégrable dans la vie quotidienne de ses porteurs, au lieu de n’être qu’un document utilisé à l’entrée ou à la sortie du territoire.

Cette décision, cohérente avec l’assouplissement des conditions d’obtention de la carte verte de l’année dernière est révélatrice de la volonté du pays d’attirer, au-delà des flux financiers, des individus talentueux afin de nourrir sa croissance et ses processus d’innovation dans les années à venir.

Antoine Rioual

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly