Return to site

Actualités #10

SOMMAIRE

 

  • La fin de la politique de l'enfant unique - AG
  • Un porte avion chinois dans le détroit de Taïwan - VC

La fin de la politique de l'enfant unique: quels résultats un an après?

Le 1er janvier 2016, le gouvernement chinois mettait fin à la politique de l'enfant unique en place depuis la fin des années 1970. Si cette politique avait été assouplie au cours des années 2000, elle a été définitivement avortée il y a un an afin de lutter contre le vieillissement de la population. Et aujourd'hui, en janvier 2017, les résultats sont encourageants. En effet, le pays a enregistré une hausse de 1.3 million de naissances en un an selon la commission nationale de la santé et du planning familial. De plus, 45% des nouvelles naissances seraient survenues dans des familles ayant déjà un enfant, montrant, selon le gouvernement chinois, le succès de la nouvelle législation.

Néanmoins, lors de la fin de cette politique les autorités chinoises s'attendaient une hausse de 3 à 5 millions de naissance, chiffre qui est, pour l'instant, loin d'être atteint. En effet, compte tenu de la hausse du coût de la vie en Chine et des conditions d'éducation et de santé, une grande partie de la population chinoise ne souhaite pas avoir plus d'un seul enfant.

Si le nombre de naissances affiché en Chine aujourd'hui est donc un record depuis l'année 2000, il semble pour l'instant difficile d'affirmer que le vieillissement de la population chinoise puisse être enrayé.

Aurore Gavenda

Source :

Un porte-avion chinois dans le détroit de Taïwan

Au début du mois de janvier, le porte avion chinois « Liaoning », s’est dangereusement rapproché des côtes taïwanaises. S’il a désormais quitté le détroit en se dirigeant vers le port de Qingdao, au nord de la Chine, cette trajectoire avait mis le gouvernement de Taipei en alerte.

Mais comme le rappel Steven Stashwick dans un article du Diplomat, cette route avait déjà été empruntée en 2013 et le navire n’a pas franchi la ligne médiane séparant officieusement les eaux chinoises des eaux taïwanaises. Sa seule violation territoriale consiste en une incursion dans la zone d’identification de la défense aérienne de l’île, perçue comme une « provocation » ou « un signe de hautes tensions » compte tenu de la situation politique entre les deux rives du détroit.

En effet, l’année 2016 a été marquée par une complication des relations, d’abord par l’élection de Tsai Ing-wen, leader du Parti Démocrate Progressiste, connue pour ses ambitions pro-indépendantistes. En juin dernier, Pékin rompait les canaux de communication avec l’île car la nouvelle présidente avait refusé de reconnaitre le principe d’une Chine unique. Mais c’est sans aucun doute l’élection de Donald Trump qui a contribué à crisper davantage le lien diplomatique avec le continent, adoptant une position résolument pro-taïwanaise.

Le transit du porte-avion chinois pourrait donc être considéré comme un avertissement lancé à la politique du nouveau gouvernement américain. En réponse, Taiwan a décidé d’améliorer ses capacités de frappes pour contrer d’éventuelles menaces militaires, rapporte le Taipei Times.

Vincent Calamand

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly